Handicap et télétravail comment s’y prendre ?

Rappelons que le télétravail est une forme d’organisation. Pour rappel dans notre précédent article « Comment convaincre votre employeur de faire du télétravail » nous vous abordions différents terrains de négociation pour travailler à domicile ou bien dans des espaces de coworking.

Le handicap en France en quelques chiffres :
L’organisme MDPH (La Maison Départementales des Personnes Handicapées) déclare que :

  • Au cours de sa vie une personne sur deux est confrontée à une situation de handicap de manière ponctuelle ou définitive
  • 12 millions Français sont porteurs d’un handicap

80% de ces situations sont invisibles :

  • 4% sont atteints de déficiences sensorielles (surdité, mal voyance…) dont 1,5 millions sont atteints d’une déficience visuelle
  • Bien que le fauteuil roulant soit emblématique, il concerne 2% de ces situations soit 850 000 personnes
  • 45% concerne les maladies rendant les personnes invalides comme le diabète, le cancer, l’asthme, les allergies…
  • 20% concerne les troubles psychiques (autisme, schizophrénie…)

Le salarié peut obtenir le statut de travailleur handicapé s’il le souhaite et engager une procédure RQTH (Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé) auprès de https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1650 dès que son statut est établi on dit alors qu’il s’agit d’un salarié Cotorep.

De fait, le télétravail ne serait-il pas un moyen idéal que nous pouvons proposer aux salariés atteints d’un handicap ?

Les conditions de travail, l’aménagement de l’emploi du temps et du poste doivent être adaptés, bien évidemment le télétravailleur bénéficiera des mêmes droits que les autres collaborateurs, son salaire ne pourra être inférieur au SMIC.

Flexibilité des horaires, aménagement de l’emploi du temps, diminution du stress, le télétravail peut offrir aux professionnels handicapés de façon ponctuelle ou bien permanente une réponse à cette situation et donner un nouveau souffle aux personnes atteintes d’invalidités.

Pour les salariés, il existe des solutions de travail à distance comme nous pouvons le proposer pour associer numérique et travail en présentiel.
Le monde de la communication online est un facteur remarquable de mobilité sociale.

Encore insuffisamment exploité au sein des entreprises ou bien des organismes de formation, les solutions de réunion en ligne peuvent s’avérer être des outils idéaux pouvant accélérer les démarches de travail à distance. Nous pouvons imaginer une personne ayant une licence web, déclencher une réunion immédiatement comprenant un système de tchat en présentiel et de vidéoconférence.

 

Et pour l’entreprise ?

« Le milieu ordinaire de travail est ouvert aux personnes reconnues comme travailleur handicapé. Pour favoriser leur insertion professionnelle ou leur maintien dans l’emploi, les employeurs doivent prendre des mesures adaptées à leur handicap. »

Source : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15926

L’employeur se doit de mettre en place des conditions de travail adaptés au handicap du salarié qu’il soit nouvel arrivant, déjà en poste au sein de l’entreprise ou bien à domicile.

Il existe des aides financières versées par l’état et destinées aux entreprises qui favorisent le travail à domicile pour handicapé.

La subvention spécifique est destinée à compenser les frais liés à l’accompagnement, la formation et l’adaptation au poste du travailleur handicapé.

Les 2 premières années, l’entreprise adaptée et le CDTD (Centre de distribution du travail à domicile) bénéficient d’une subvention d’un montant de 4 600 € par emploi créé, dans la limite de 92 000 €.

À terme, la subvention spécifique se compose d’une partie fixe (900 € par travailleur handicapé) et de 2 parties variables dont l’attribution dépend des efforts réalisés en matière économique et sociale.

L’aide au poste forfaitaire : l’entreprise adaptée et le CDTD bénéficient d’une aide au poste forfaitaire pour chaque travailleur handicapé employé.

Il faut pour cela respecter plusieurs conditions (article L. 5213-13 du Code du travail).

« Les entreprises adaptées et les centres de distribution de travail à domicile permettent à ces salariés d’exercer une activité professionnelle dans des conditions adaptées à leurs possibilités. Grâce à l’accompagnement spécifique qu’ils leur proposent, ils favorisent la réalisation de leur projet professionnel en vue de la valorisation de leurs compétences, de leur promotion et de leur mobilité au sein de la structure elle-même ou vers d’autres entreprises. »

 

Pour se faire les entreprises devront tout de même être vigilantes vis-à-vis des futurs télétravailleurs, il faudra veiller au risque d’isolement, la perte de contact entre les collaborateurs et surtout apprendre à manager. Mettre en place des rituelles avec les télétravailleurs est l’une des options que vous pourrez envisagez pour créer une cohésion d’équipe avec les solutions évoquées dans les paragraphes précédents.

Il faut changer les mentalités au sein des entreprises et instaurer un rapport gagnant-gagnant entre employeurs et travailleurs en situation de handicap.

Contact

Social Media