Blog

Blog Netvisio

Nos réflexions sur l’univers du travail collaboratif, car travailler à distance est la conséquence de profonds changements de nos modèles socio-économiques. Bonne lecture.

Handicap et télétravail comment s’y prendre ?

Handicap et télétravail comment s'y prendre ?

Rappelons que le télétravail est une forme d’organisation. Pour rappel dans notre précédent article « Comment convaincre votre employeur de faire du télétravail » nous vous abordions différents terrains de négociation pour travailler à domicile ou bien dans des espaces de coworking.

Le handicap en France en quelques chiffres :
L’organisme MDPH (La Maison Départementales des Personnes Handicapées) déclare que :

  • Au cours de sa vie une personne sur deux est confrontée à une situation de handicap de manière ponctuelle ou définitive
  • 12 millions Français sont porteurs d’un handicap

80% de ces situations sont invisibles :

  • 4% sont atteints de déficiences sensorielles (surdité, mal voyance…) dont 1,5 millions sont atteints d’une déficience visuelle
  • Bien que le fauteuil roulant soit emblématique, il concerne 2% de ces situations soit 850 000 personnes
  • 45% concerne les maladies rendant les personnes invalides comme le diabète, le cancer, l’asthme, les allergies…
  • 20% concerne les troubles psychiques (autisme, schizophrénie…)

Le salarié peut obtenir le statut de travailleur handicapé s’il le souhaite et engager une procédure RQTH (Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé) auprès de https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1650 dès que son statut est établi on dit alors qu’il s’agit d’un salarié Cotorep.

De fait, le télétravail ne serait-il pas un moyen idéal que nous pouvons proposer aux salariés atteints d’un handicap ?

Les conditions de travail, l’aménagement de l’emploi du temps et du poste doivent être adaptés, bien évidemment le télétravailleur bénéficiera des mêmes droits que les autres collaborateurs, son salaire ne pourra être inférieur au SMIC.

Flexibilité des horaires, aménagement de l’emploi du temps, diminution du stress, le télétravail peut offrir aux professionnels handicapés de façon ponctuelle ou bien permanente une réponse à cette situation et donner un nouveau souffle aux personnes atteintes d’invalidités.

Pour les salariés, il existe des solutions de travail à distance comme nous pouvons le proposer pour associer numérique et travail en présentiel.
Le monde de la communication online est un facteur remarquable de mobilité sociale.

Encore insuffisamment exploité au sein des entreprises ou bien des organismes de formation, les solutions de réunion en ligne peuvent s’avérer être des outils idéaux pouvant accélérer les démarches de travail à distance. Nous pouvons imaginer une personne ayant une licence web, déclencher une réunion immédiatement comprenant un système de tchat en présentiel et de vidéoconférence.

 

Et pour l’entreprise ?

« Le milieu ordinaire de travail est ouvert aux personnes reconnues comme travailleur handicapé. Pour favoriser leur insertion professionnelle ou leur maintien dans l’emploi, les employeurs doivent prendre des mesures adaptées à leur handicap. »

Source : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15926

L’employeur se doit de mettre en place des conditions de travail adaptés au handicap du salarié qu’il soit nouvel arrivant, déjà en poste au sein de l’entreprise ou bien à domicile.

Il existe des aides financières versées par l’état et destinées aux entreprises qui favorisent le travail à domicile pour handicapé.

La subvention spécifique est destinée à compenser les frais liés à l’accompagnement, la formation et l’adaptation au poste du travailleur handicapé.

Les 2 premières années, l’entreprise adaptée et le CDTD (Centre de distribution du travail à domicile) bénéficient d’une subvention d’un montant de 4 600 € par emploi créé, dans la limite de 92 000 €.

À terme, la subvention spécifique se compose d’une partie fixe (900 € par travailleur handicapé) et de 2 parties variables dont l’attribution dépend des efforts réalisés en matière économique et sociale.

L’aide au poste forfaitaire : l’entreprise adaptée et le CDTD bénéficient d’une aide au poste forfaitaire pour chaque travailleur handicapé employé.

Il faut pour cela respecter plusieurs conditions (article L. 5213-13 du Code du travail).

« Les entreprises adaptées et les centres de distribution de travail à domicile permettent à ces salariés d’exercer une activité professionnelle dans des conditions adaptées à leurs possibilités. Grâce à l’accompagnement spécifique qu’ils leur proposent, ils favorisent la réalisation de leur projet professionnel en vue de la valorisation de leurs compétences, de leur promotion et de leur mobilité au sein de la structure elle-même ou vers d’autres entreprises. »

 

Pour se faire les entreprises devront tout de même être vigilantes vis-à-vis des futurs télétravailleurs, il faudra veiller au risque d’isolement, la perte de contact entre les collaborateurs et surtout apprendre à manager. Mettre en place des rituelles avec les télétravailleurs est l’une des options que vous pourrez envisagez pour créer une cohésion d’équipe avec les solutions évoquées dans les paragraphes précédents.

Il faut changer les mentalités au sein des entreprises et instaurer un rapport gagnant-gagnant entre employeurs et travailleurs en situation de handicap.

Grain de Malice témoigne pour Netvisio

Grain de Malice témoigne pour Netvisio

Grain de Malice est l’enseigne de prêt à porter pour femme du groupe Ephigea, avec un concept testé et approuvé par les femmes depuis 2008. L’enseigne regroupe succursales et franchises en France et en Belgique, elle compte 190 points de vente au total.

Annabelle CERMAK, responsable Franchise et Process Administratif chez Grain de Malice a accepté de répondre aux questions de Netvisio.

 

Nous comptons Grain de Malice parmi nos clients depuis septembre 2015, cela fait plus d’un an que vous utilisez nos services de conférences téléphoniques. Utilisiez-vous ces outils auparavant ?

Oui, nous avons toujours fonctionné par conférence téléphonique compte tenu de notre implantation géographique. Nous avons 190 points de ventes répartis sur 12 régions. Afin de pouvoir communiquer au mieux avec le réseau de magasins, on fonctionne avec des conférences téléphoniques.
Ça fait 10 ans que je suis chez GDM et ça fait 10 ans que nous faisons de la conférence téléphonique.

Pourriez-vous nous présenter dans quel cadre vous utilisez chacune de ces solutions ?

Nous utilisons les solutions d’audioconférence à une fréquence hebdomadaire afin de pouvoir communiquer avec les équipes magasins sur les chiffres et les tâches à réaliser dans le réseau. Pour résumer, cela nous permet de lancer la semaine d’un point de vue commercial.

En ce qui concerne les conférences événementielles, nous utilisons cette solution depuis peu de temps. Nous n’avons pas trop de fréquence, ces temps-ci nous en faisons environ une par mois. On n’a pas de planning établi, on a parfois l’information la veille pour le lendemain !

Nous sommes dans un contexte dans lequel nous devons communiquer rapidement avec l’ensemble des salariés, pour qu’ils puissent être au même niveau d’informations en même temps. Cela nous évite aussi que tous les membres du réseau se déplacent à Paris, ce qui nous ferait perdre en réactivité, en coût et aussi en gestion du temps, car les plannings magasins sont souvent difficiles à gérer !

Qu’est ce qui nous différencie de vos anciens prestataires ? Quels sont les changements depuis que vous utilisez les services Netvisio ?

Il y a une satisfaction globale autour du service. Le tarif et le fait d’avoir une formule en illimité pour les conférences téléphoniques est vraiment confortable puisque nous pouvons mieux gérer notre budget interne, nous pouvons donc planifier en début d’année les budgets de confcall et avoir une facture globale.

Concernant la qualité de service, il n’y a pas de bug ou très peu. De plus, nous avons un contact commercial direct et réactif. Il était compliqué de dialoguer avec notre ancien prestataire car il avait une plateforme téléphonique basée à l’étranger. La relation avec Netvisio est très simple et cela est très agréable.

 

L’écomobilité vu par Covivo-RoulezMalin

L'écomobilité vu par Covivo-RoulezMalin

Nous découvrons grâce à un communiqué de presse le service CoviEvent.

Dans les enjeux environnementaux, ils existent différentes démarches écoresponsables comme le covoiturage, le télétravail et les réunions à distance. Des domaines qui ont l’air différents en apparence mais pourtant qui œuvre pour un seul et même objectif : la prise de conscience environnementale.

C’est pour ce même point en commun que nous avons souhaité vous parler d’une entreprise française innovante qui propose un service de covoiturage en temps réel pour les collectivités, les associations, les entreprises mais aussi les particuliers, en favorisant « l’écomobilité ». Covivo-RoulezMalin répond à toutes les questions liées au covoiturage régulier domicile-travail, le covoiturage dynamique, et l’émergence de nouveaux services comme les services de VTC (Uber, chauffeur privé…). Si juridiquement covoiturage et taxis n’ont rien à voir, Covivo applique son expertise de la mise en relation en temps réel aux deux usages. Ils viennent en outre de lancer un nouveau service pour favoriser le covoiturage lors de l’organisation de réunions ou événements privés. Ce service s’appelle CoviEvent, il s’agit de l’équivalent de doodle appliqué à l’organisation du covoiturage.

 

Ils ont acquis une solide expérience sur les problématiques liées aux plans de déplacements, pour les entreprises, les administrations et les territoires urbains et proposent plusieurs solutions afin de répondre aux différentes problématiques d’entreprise.

Ils n’ont pas l’objectif de détrôner les réseaux de transports en commun par les nouveaux modes de déplacement alternatifs, mais bien de les articuler grâce aux NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de Communication), et d’en faire de véritables plateformes multimodales capables de répondre aux besoin de tous les usagers.

RoulezMalin n’est pas la seule plateforme dans le paysage. Désormais Blablacar est bien connu pour les grands trajets mais une kyrielle d’acteurs comme la SNCF essaient de se positionner sur le covoiturage du quotidien. Toutefois la plate-forme RoulezMalin propose un service permettant de faire des rapprochements entre covoitureurs sans que le conducteur précise les étapes de son itinéraire et cela constitue une vraie différence et plus-value. En outre la démarche reste celle d’un covoiturage libre : chaque covoitureur peut choisir ou pas de payer ou réserver en ligne, communiquer son email ou son numéro de téléphone ou encore utiliser la mise en relation de dernière minute en temps réel selon la position des véhicules.

 

Alors qu’en région parisienne le réseau routier est saturé et sur pollué, une étude réalisée par Inrix, spécialiste des services d’info-trafic révèle que les Français perdraient en moyenne 28 heures par an dans les bouchons. Un chiffre impressionnant qui varie selon les villes.

(Source : https://www.assurland.com/assurance-blog/combien-de-temps-perdez-vous-dans-les-embouteillages.html)

 

Les avantages du covoiturage pour les professionnels :

  • Une adaptation aux besoins propres de l’entreprise : indicateurs environnementaux, formation, gestion du parc de véhicules de l’entreprise.
  • Diminution des embouteillages
  • Diminution de la pollution atmosphérique
  • Moins de dépense d’essence
  • Représente une alternative à prendre les transports en commun
  • Une optimisation des stationnements et de la gestion des places de parking
  • Une optimisation des tournées des commerciaux, conseil et intégration dans le cadre d’un Plan de Déplacements Entreprise.
  • L’augmentation du pouvoir d’achat des salariés par une diminution des charges de transports.
  • Une diminution de l’absentéisme et une cohésion sociale renforcée entre les salariés.
  • Une démarche en cohérence avec l’obligation de développer des plans de mobilité pour les entreprises depuis la dernière loi sur la transition énergétique
  • Une valorisation de la responsabilité sociale et environnementale de l’entreprise.

 

Alors qu’attendez-vous pour faire de même ?

 

Concilier télétravail, espaces de coworking et télécentre est-il une bonne solution pour le travail ?

Concilier télétravail, espaces de coworking et télécentre est-il une bonne solution pour le travail ?

Quelle est la différence entre un espace de coworking et un télécentre ?

Le coworking est un espace de travail collaboratif. Les « coworkers » sont la plupart du temps des salariés issus de TPE, PME, associations ou encore des personnes en freelance. Les secteurs concernés sont plus particulièrement les domaines des nouvelles technologies et de la création (développeur web, marketing, graphistes, architectes…).

Les échanges entre les coworkers, le travail collaboratif et l’entraide sont des valeurs que véhicule ce type d’espace de travail.

Les surfaces sont généralement plus petites (de 200m² à 600m²) et on y retrouve majoritairement les mêmes services qu’en télécentre.

Les télécentres reposent sur le même principe que les espaces de coworking et proposent aux habitants d’une même ville de travailler dans un même espace autre que leur entreprise. La fréquentation des utilisateurs peut varier : un à plusieurs jours par semaine, à la journée ou demi-journée ou bien à l’heure !

Accès à internet haut débit et sécurisé, accueil, postes de travail, salles de réunion, visioconférence et autres services complémentaires sont des éléments que l’on retrouve dans ces deux types d’espaces.

De quoi donner un environnement social aux télétravailleurs dont le nombre ne cesse d’augmenter !

 

L’organisation du travail actuelle est-elle dépassée ?

Ces deux espaces mettent au centre de leur intérêt : la création de communauté !  Et oui ces modes de fonctionnement viennent chambouler la vision archaïque que l’on se fait du travail en entreprise : distribution des tâches, manque de confiance et contrôle érigé par le manager ! Le manager de demain devra évoluer et intégrer les caractéristiques du management de projet, du management à distance, mais aussi de l’animation de communautés.

Ces espaces de travail font naître des communautés prônant les échanges, le partage, la collaboration, la synergie, la sérendipité… et mettent à mal un modèle Taylorien à bout de souffle !

 

Les entreprises françaises comptent 2  (selon http://www.ergostressie.com/ )  à 16 % (selon : http://zevillage.net/wp-content/uploads/2015/09/rapport-Mettling.pdf ) de télétravailleurs, loin des 20 à 35 % des pays anglo-saxons et scandinaves.
Pourtant 6 salariés français sur 10 souhaiteraient bénéficier du télétravail comme le titre l’Usine Digitale (http://www.usine-digitale.fr/article/6-salaries-francais-sur-10-souhaiteraient-beneficier-du-teletravail.N321092 ) dans l’un de ses articles.

 

Faire passer l’humain au premier plan est donc devenu l’un des sujets majeurs de notre époque. La France est encore en retard par rapport aux pays voisins mais le nombre de télétravailleurs ne cesse d’augmenter.  L’enjeu est d’offrir au salarié un environnement qui lui permet de prémunir son équilibre de vie face à l’intensification du travail.

  

Ne négligeons pas les apports importants de ces nouveaux espaces de travail :

  • Réduction des émissions de gaz à effet de serre liées aux déplacements domicile travail
  • Mise en place de nouveaux modèles organisationnels et managériaux
  • Amélioration des conditions de travail
  • Equilibre entre vie personnelle et vie professionnelle
  • Diminution du stress au travail
  • Temps de transport élevés (1h30 en moyenne par jour en région Ile de-France)
  • Réponse à la hausse des prix de l’immobilier et du carburant

 

La transformation numérique est une chance et une opportunité, elle doit permettre la mise en place progressive de nouvelles organisations du travail. Une transformation culturelle profonde au sein des entreprises reste à faire, elle doit commencer par la mise en place d’outils nouveaux afin de favoriser la coopération entre les travailleurs. Ces espaces de travail collaboratifs, ne l’oublions pas, veillent aussi à la protection de notre écosystème.

 

 

Témoignage client de l’INPI

Témoignage client de l'INPI

L’INPI (l’Institut National de la Propriété Industrielle en France) est un organisme public qui permet d’enregistrer une marque, un dessin, un modèle, un dépôt de brevet et de vérifier s’il ne fait pas déjà l’objet d’une propriété industrielle. L’INPI participe activement à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques publiques dans le domaine de la propriété industrielle et de la lutte anti-contrefaçon.

Cet Institut est un établissement public qui s’autofinance et est placé sous la tutelle du ministère de l’Economie de l’Industrie et du Numérique, il est amené à dialoguer avec différents partenaires et homologues à travers le monde. Toujours dans une démarche d’innovation et de création de service, Netvisio compte l’INPI parmi ses clients.

Pour des raisons évidentes de confidentialité et de protection de ses données, l’INPI avait besoin de fournisseurs ayant ses data-center en France. Etant donné que Netvisio est producteur et éditeur de ses propres solutions, nous devions donc répondre à une problématique de sécurité et de fiabilité.

D’ailleurs notre solution de web conférence possède un niveau de sécurité qui est certifié par un label équivalent au cryptage d’un virement bancaire.

Deux utilisateurs au sein de l’INPI ont bien voulu répondre à nos questions.

Aujourd’hui utilisateur des solutions de vidéo conférence et de conférence téléphonique, comment ces outils vous aident-ils dans votre communication interne et/ou externe ?

 

J’utilise la solution Netvisio pour communiquer à 100% dans le cadre des réunions techniques. Ainsi, je peux échanger avec l’ensemble des délégations régionales qui sont éparpillées dans toute la France. Avec l’outil Netvisio, nous avons donc évité de nombreux déplacements. Pour le dire avec des mots simples cela nous facilite la vie !»

 Martine Clemente | Directrice de l’action Economique INPI |

 

 La dimension internationale de votre poste vous amène à échanger avec des interlocuteurs étrangers, quels sont les avantages de ces types de solutions pour l’INPI ?

 

Dans le cadre de nos accords avec des Offices PI étrangers, nous partageons une bonne pratique française : la formation PI (Propriété Industrielle) au CEIPI (Centre d’Etudes Internationales de la Propriété Intellectuelle).
Suite à cette formation PI au CEIPI, nous souhaitons maintenir nos échanges créés et le recours à un mode d’échanges, type webinaire, nous paraît être un bon mode de communication. L’utilisation du partage d’écran pour diffuser notre présentation (via réseau internet) et l’utilisation de la téléphonie pour diffuser la voix des participants sont suffisants.
A l’heure actuelle, nous communiquons aisément avec l’Amérique latine (Brésil et Mexique), le continent asiatique (Corée du Sud et Japon) et le continent européen (France et Suisse) avec des numéros téléphoniques à tarification locale. »

Nelson DOS SANTOS | Chargé de mission / Special Advisor
Direction de l’Action Économique Institut National de la Propriété Industrielle (INPI)

 

 

Comment convaincre votre employeur de faire du télétravail ?

Comment convaincre votre employeur de faire du télétravail ?

Afin de rebondir sur l’article que nous avions publié « Le télétravail et ses bonnes pratiques », nous avons décidé de vous donner toutes les clés pour convaincre votre employeur de télétravailler !

 

Vous pouvez visualiser cet image en mode PDF !

teletravail-netvisio

La communication unifiée

La communication unifiée

A l’heure où l’environnement digital est en pleine transformation, l’instantanéité des échanges s’est démultipliée au travers des canaux de communication. Le marché des technologies de l’information et de la communication (aussi appelé TIC) progresse annuellement d’environ 5%.
Mais qu’est-ce que la communication unifiée ? De manière générale la communication unifiée réunit différentes solutions de collaboration à distance en une, telles que la messagerie instantanée, le présentiel, la téléphonie, la vidéoconférence et d’autres outils collaboratifs.

Ce qui nous amène au second point : la simplification de la gestion. En effet, le fait de disposer de plusieurs solutions différentes pour la communication peut provoquer des lourdeurs du côté de leur administration. Gestion de multiples mots de passe, problématiques d’interconnexion, surcharge de l’infrastructure… Ainsi, le temps passé par votre prestataire, ou votre DSI, pour assurer la maintenance et l’exploitation représente un surcoût de temps et d’argent qui peut être réduit.

 

Où en est le marché des outils collaboratifs ?

Depuis 2010, la communication unifiée ne cesse de progresser et de se stabiliser.

« La révolution des usages est en marche chez les utilisateurs, mais, plus alarmant pour les DSI, 29 % des échanges internes entre employés sont réalisés sur un réseau social public type Facebook, Twitter ou LinkedIn.  »

Source : http://www.silicon.fr/hub/hpe-intel-hub/economies-et-productivite-les-promesses-des-communications-unifiees

Alors que les réunions à distance par conférence téléphonique et web se démocratisent de plus en plus en entreprise, c’est la communication unifiée qui regroupe ces fonctions qui a le vent en poupe.

Ce genre de solution attire les PME car elle a l’avantage de ne pas nécessiter un équipement onéreux. Ces fonctions sont aussi disponibles en mobilité. La communication unifiée est donc un levier important qui permettra d’accomplir ses missions où l’on veut et quand on veut !

Quel est l’avenir de cette solution ?

Ce genre d’outil intègre une pluralité d’outils en une interface commune. Les prévisions du marché de la communication unifiée devraient atteindre 62 milliards de dollars en 2018 avec un taux de croissance annuel de 14% (source : Transparency Market Research, 2016) et en Europe les chiffres sont de 50% de progression (selon Ovum Trends-To-Watch, 2015-2018). Quant à la France, 33% des entreprises déclarent avoir un projet de communication unifiée et de collaboration.

 

Certaines entreprises évoluent encore dans une organisation chronophage avec les envois d’e-mail qui polluent souvent notre environnement de travail. La communication unifiée c’est aussi le fait de prôner la simplification et la synchronisation des modes de fonctionnement au sein d’une entreprise.

Saviez-vous qu’un cadre en France dépense 5,6 heures par jour de son temps à lire ses mails (source : http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/combien-de-temps-les-cadres-passent-ils-a-lire-leurs-emails-910230.html) ! Imaginez la quantité de mails en interne que vous échangez. Si vous utilisiez un outil de communication unifiée, cela pourrait être bien plus interactif et représenterait un gain de temps.

 

Netvisio est actuellement en train d’œuvrer sur le sujet de la communication unifiée pour vous apporter une solution fiable et robuste. Parallèlement, nous vous proposons l’application Netvisio sur l’outil de messagerie instantanée Slack, qui compte déjà des millions d’utilisateurs à travers le monde.

Vous pourrez télécharger l’App Netvisio sur Slack ci-dessous.

 

slack-netvisio

 

Conférence téléphonique et ses bonnes pratiques

Conférence téléphonique et ses bonnes pratiques

Quelle est la différence entre une réunion téléphonique dite « classique » et une conférence téléphonique « événementielle »?

Commençons par leur point commun : ce sont tous les deux des services de téléphonie permettant de converser avec plusieurs personnes par téléphone via un numéro dédié.
Alors pourquoi emploie-t-on toujours les termes de réunion/conférence téléphonique et conférence téléphonique événementielle ?
A vrai dire, cela dépend surtout de la configuration et du déroulé de la communication.

 

Imaginez-vous en réunion avec vos collaborateurs, vous échangez des points de vue et/ou informations, et bien il s’agit de la même chose. Dans le cas présent on parlera de réunion téléphonique ou conférence téléphonique.

Proposition : Imaginez-vous en réunion avec vos collaborateurs, vous échangez des points de vue et/ou informations… Mais au lieu d’être en face de vos collaborateurs, vous êtes au téléphone.

Dans le cas présent on parlera de réunion téléphonique ou conférence téléphonique.

 

Une conférence téléphonique événementielle quant à elle, requiert un mode de fonctionnement différent. Ce type de communication est généralement descendante et a pour objectif d’informer les participants sur un point précis (résultats financiers, compte rendu CODIR, message de la Direction…)

 

Dans quel cadre avez-vous besoin de faire une conférence téléphonique, venez le découvrir le PDF ici

 

Maintenant que vous êtes convaincu, il vous faut bien préparer votre conférence.

Préalablement, nous vous conseillons de :

  • Dresser la liste des participants avec leur disponibilité
  • Planifier votre réunion et la durée
  • L’utilisation de plugin Outlook peut faciliter votre planification de mail
  • Transmettez éventuellement la liste des commandes des fonctionnalités à vos participants
  • Demander une confirmation de présence à vos destinataires
  • Prévoir un environnement silencieux pour le confort de tous
  • Se concentrer. Soyez attentif à la réunion il se peut que vous passiez à côté d’une information clé

 

C’est le jour j ! Au début de votre conférence, que faire ?

Préparez-vous !

  • Démarrez la réunion quelques minutes avant l’arrivée de vos participants
  • Révisez les commandes des différentes fonctionnalités à l’aide de votre mémo PDF ou en vous connectant au webpilot.
  • Pour éviter les nuisances sonores des participants vous pouvez couper leurs micros à distance (au fur et à mesure), celui-ci pourra tout de même intervenir (en le signalant via une commande sur son clavier de téléphone) qu’il souhaite poser une question

Proposition : celui-ci pourra tout de même signaler qu’il souhaite poser une question (en le signalant en saisissant la commande depuis le clavier de son téléphone).

 

Pendant votre conférence:

  • Commencez par annoncer l’ordre du jour de la réunion
  • Rappelez à vos participants qu’ils peuvent désactiver leur micro pendant la conférence pour éviter les pollutions sonores et qu’ils pourront le réactiver au moment des questions et interventions
  • Pensez à dédier un temps pour les questions des participants
  • Regardez l’heure, tenez-vous au temps que vous aviez indiqué au préalable dans votre mail

 

C’est terminé ? Et bien pas tout à fait !

  • Envoyez un résumé des points qui ont été abordés durant la conférence et si nécessaire faites un rappel des décisions prises. Les plus malins auront pensé à enregistrer la réunion !

 

Alors convaincu ? Pas encore ? Vous pouvez nous solliciter pour tester gratuitement la solution d’audio conférence Netvisio et bénéficier d’une formation par notre équipe !

 

Test des lunettes de réalité virtuelle: VR SHINECON

Test des lunettes de réalité virtuelle: VR SHINECON

0biiem94w5

Webinar de Jérôme Grajezyk: «Augmentez votre pouvoir d’influence pour bâtir et gagner en équipe»

Webinar de Jérôme Grajezyk: «Augmentez votre pouvoir d’influence pour bâtir et gagner en équipe»

Vous pouvez désormais regarder la vidéo du webinar !

Pour ce webinar, encore un grand merci à Jérôme Grajezyk chargé de cours à l’Université Paris Dauphine et à l’université Panthéon-Sorbonne.

Réécoutez les nombreux conseils managériaux, ponctués par de grandes références de stratèges historique.

La stratégie des gens de pouvoir ont été disséqués par le Professeur Grajezyk, à écouter attentivement !

Si vous souhaitez en savoir plus sur les activités de Jérôme Grajezyk, nous vous invitons à aller découvrir son site internet:

http://grajezyk.com/

Rejoignez le sur :

LinkedIn
Twitter
Facebook

Page 1 sur 812345...Dernière page »

Contact

Social Media